Rennes

Nicolas Holveck réagit à la supposée brouille entre présidents

par
Nicolas Holveck, à gauche, président du Stade Rennais.

Lundi, nos confrères de L'Equipe révélaient la création d'un comité de travail restreint entre plusieurs grosses écuries du championnat français. Le but de ce petit groupe, qui s'est réuni vendredi dernier, était de chercher des solutions pour limiter les dégâts que pourrait engendrer la crise sanitaire actuelle. Or, ce rassemblement n'aurait pas été au goût de tout le monde et d'autres clubs de Ligue 1 n'auraient pas apprécié de ne pas avoir été concertés. Dans les colonnes de Ouest-France, le président du Stade Rennais, Nicolas Holveck, a évoqué cette supposée brouille entre présidents.

"Pour moi, c’est un non-sujet. On ne s’est jamais plaint de quoi que ce soit, contrairement à ce que j’ai lu. Il faut un comité de pilotage. Il y aura sept personnes dedans, il faut en effet qu’il y ait peu de monde et on ne s’en offusque pas. Le travail se fera dans les commissions. Il y en aura deux ou trois. On sera très investi dans les commissions pour trouver les solutions. Donc, c’est un non sujet. Il faut rester unis, groupés, et sauver tout le monde" a-t-il confié. Pour le patron rennais, tous les clubs devront travailler main dans la main quoiqu'il arrive. "Les plus gros clubs auront besoin de nous pour faire un championnat. Ils ne pourront pas jouer entre Marseille, Lyon et Paris. À trois, ils ne feront rien. C’est comme les grands clubs européens qui veulent une Coupe d’Europe rien que pour eux… Les supporters ne veulent pas cela. Le foot, c’est pour tout le monde