Crise

Les clubs français ont une idée pour rentrer 120 millions d'euros cash

par
Le foot français cherche des solutions pour affronter la crise économique.

La LFP avait établi il y a quelques semaines plusieurs groupes rassemblant des dirigeants de clubs, dont un était censé plancher sur le volet économique. Ce groupe de travail financement, qui réunit notamment Frédéric Longuépée (président de Bordeaux), Gérard Lopez (président de Lille) ou encore Bertrand Desplat (président de Guingamp), a semble-t-il trouvé une solution face à la perte de trésorerie à laquelle la majorité des clubs professionnels français sont confrontés. L'idée, comme l'explique RMC, "repose sur le principe simple des créances actuellement en cours entre clubs français en terme d'indemnité de transferts".

Il convient de rappeler que la plupart des transferts conclus ces dernières années sont réglés en plusieurs traites, souvent étalées sur plusieurs années. Des sommes sont donc encore dues à certains clubs, pour un montant total de 120 millions d'euros. L'option envisagée par ce groupe de travail consisterait donc à régler toutes ces créances auprès de chaque club, afin de lui faire profiter dès maintenant d'une recette qui aurait dû lui revenir dans plusieurs mois, voire plusieurs années. "Comment trouver ces 120 millions d'euros ?", peut-on alors se demander. Toujours d'après RMC, il s'agirait de faire appel à un organisme de financement qui avancerait cette somme, moyennant une commission. Plusieurs investisseurs auraient déjà fait part de leur intérêt. En cas de succès de l'opération, qui concernerait uniquement les créances sur les transferts entre clubs français, elle pourrait être répétée pour régler les créances des transferts vers l'étranger, d'un montant encore bien supérieur (environ 350 millions d'euros).

Coronavirus L1 en danger