L1

Noël Le Graët mise sur un assagissement de Jean-Michel Aulas

par
Noël Le Graët, le président de la FFF.

Après les annonces de plusieurs clubs, dont l'Olympique Lyonnais, de vouloir procéder à des recours suite à la fin du championnat, Noël Le Graët s'est exprimé dans les colonnes de L'Equipe.

La décision est tombée jeudi. La Ligue de Football Professionnel a annoncé la fin de la saison 2019-2020. Le classement final a été décidé selon un ratio points pris par matchs joués, ce qui a, sans surprise, fait des heureux et des déçus. Dans cette seconde catégorie, on retrouve notamment l'Olympique Lyonnais, seulement 7ème et donc non européen la saison prochaine. Rapidement, Jean-Michel Aulas est monté au créneau et a fait part de son intention de demander des recours. Par la suite, la Ligue a répondu aux présidents en colère et Noël Le Graët s'est également exprimé ce vendredi, dans les colonnes de L'Equipe.

Dans un premier temps, le patron de la FFF a réagi à la décision prise par la LFP, somme toute logique selon lui. "Après l'allocution du Premier ministre, c'est devenu une évidence. La Ligue pro a suivi ce que l'on avait fait à la Fédération, sans trop de divergences, sauf sur le classement. Évidemment, avec le coefficient qui a été appliqué, celui qui perd une place n'est pas content et celui qui en gagne une ne dit pas merci... C'est la vie. Cela s'est plutôt bien passé. Il reste à trancher pour la Ligue 2. Sinon, tout est terminé" a-t-il déclaré avant de donner son ressenti vis à vis du courroux de certains présidents de clubs. "Passée la déception, vous savez, ils sont légalistes, notamment ceux que je connais bien..."

"Je sais qu'il deviendra sage assez rapidement"

Interrogé plus précisément sur 'JMA', Le Graët a affirmé n'avoir aucune rancoeur concernant le patron rhodanien. "Parfois, et heureusement, ce qui entre dans l'oreille droite ressort par la gauche. Je ne suis donc pas touché par ce genre de déclaration. D'autant que j'ai du respect pour Jean-Michel. Vous savez, il a fait beaucoup de déclarations ces deux derniers mois... Je n'ai pas de souci, à titre personnel, avec Jean-Michel" a-t-il glissé, avant de rappeler que l'OL était encore concerné par certains échéances qui pourraient arriver en août. "Il est déçu. On peut comprendre sa réaction. Il se bat pour être européen. Il est encore qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue (qui pourrait se jouer début août face au PSG). Il est toujours en Ligue des champions. Tout n'est pas fini. Je lui conseillerais de se concentrer sur ses deux derniers matches."

Enfin, le président de la 3F estime que Jean-Michel Aulas fera machine arrière concernant sa volonté de recours. "Une fois passée la déception, il est légaliste. Laissons le temps au temps. J'aime bien les gens qui défendent leur club. Mais après, il faut rentrer dans la stratégie globale. Je sais qu'il deviendra sage assez rapidement. Il a encore des possibilités d'être européen en dehors du classement d'hier" a-t-il ajouté. Réponse dans les jours à venir...