PSG

Di Maria revient sur la qualification face à Dortmund

par
Angel Di Maria a été marqué par le soutien des fans face au BvB.

Après un revers inquiétant lors du match aller (2-1) qui avait fait naître quelques doutes et la peur d'une énième répétition d'un scénario que le club ne connaissait que trop bien ces dernières années, le Paris Saint-Germain a finalement obtenu sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en s'imposant 2 buts à 0 lors du match retour face à Dortmund, le 11 mars dernier. Dans un entretien pour L'Equipe, Angel Di Maria est revenu sur cette soirée particulière et magique, marquée par les célébrations avec les supporters présents devant le Parc des Princes.

"C'est la première fois que je vivais un truc comme ça. Je n'ai pas de mots pour dire ma gratitude aux ultras. Grâce à ce qu'ils nous ont transmis les trois ou quatre heures avant le match, ils nous ont fait sentir qu'on était un grand club, une grande équipe, et c'est ce qu'on a montré sur le terrain. On s'est battus quand il fallait se battre, on a fait du jeu quand il fallait faire du jeu, on a couru quand il fallait courir. On a senti les supporters à l'extérieur du stade pendant les quatre-vingt-dix minutes. Ça a été un plus extraordinaire" a-t-il expliqué. Mais l'Argentin refuse d'y voir une quelconque libération. "Je sais que beaucoup de monde a parlé de déclic mais pour moi, c'est du pipeau. Tous ces trucs sur le psychologique, je n'y crois pas. Dans le foot, parfois, tu as de la chance, parfois non. En huitièmes de finale, le PSG a eu la scoumoune à plusieurs reprises et c'est ça qui nous a coûté la qualification. On était excellents à l'aller et on faisait tout l'inverse au retour. On se faisait éliminer parce qu'on faisait des erreurs, ça arrive à tout le monde. On a toujours su qu'on était capables de faire de grandes choses. Regardez : là on a fait un match aller pas terrible et on a été énormes au retour."

8es LDC