OM/PSG

Neymar et Alvaro continuent de s'écharper sur Twitter !

par
Neymar et Alvaro jouent l'après-match sur Twitter.

Accusé d'avoir prononcé des insultes racistes durant le Classique entre le PSG et l'OM, Alvaro s'en est défendu sur Twitter. Mais Neymar, qui n'en démord pas, lui demande d'assumer.

Expulsé du Classique contre l'OM, après utilisation du VAR par l'arbitre, pour avoir mis une claque derrière la tête d'Alvaro, Neymar a justifié son geste par des actes de racisme du défenseur marseillais, allant même jusqu'à regretter "de ne pas avoir giflé ce connard au visage". Toujours sur Twitter, le Brésilien a ensuite détaillé ce que l'Espagnol lui a dit, interpellant la Ligue à ce sujet. "Pour le VAR, c'est facile d'attraper mon ''agression''. Maintenant, je veux qu'on cherche l'image du raciste qui m'a traité de ''SINGE FILS DE PUTE'' (fils de pute de singe). C'est ce que je veux voir", a-t-il lâché.

Quelques minutes plus tard, sur le même réseau social, Alvaro s'est défendu en postant une photo de lui, sur le tarmac de l'aéroport, entouré de plusieurs coéquipiers de couleurs. "Il n'y a pas de place pour le racisme", a-t-il écrit en légende. "J'ai eu une carrière propre et avec de nombreux coéquipiers et amis au quotidien. Parfois, il faut apprendre à perdre et assumer sur le terrain. Trois points incroyables aujourd'hui. Allez l'OM. Merci la famille."

Neymar insiste : "Assume ce que tu dis"

Toujours sous tension, Neymar n'était toujours pas couché et a répondu sous le tweet de l'espagnol, aux environs de quatre heures du matin : "tu n'es pas un homme qui assume ses erreurs, perdre fait partie du sport. Maintenant, insulter et introduire le racisme dans nos vies, non, je ne suis pas d'accord. JE NE TE RESPECTE PAS ! TU N'AS PAS DE CARACTÈRE ! Assume ce que tu dis... sois un HOMME ! RACISTE".

Averti bien avant la mêlée générale en fin de match, Alvaro n'a pas récolté de deuxième carton jaune, mais pourrait donc être repris par la patrouille si des images venaient à prouver les accusations de Neymar. L'ancien Barcelonais, lui, est déjà assuré de manquer plusieurs matchs, tout comme les quatre autres expulsés de ce Classique (Benedetto, Amavi, Paredes, Kurzawa). La commission de discipline de la Ligue a du pain sur la planche.

3e journée L1 incident Neymar-Alvaro