Mercato

L'OM est prêt à lâcher près de 20 millions pour un attaquant

par
Frank McCourt accepte d'investir plus que prévu sur le recrutement d'un attaquant.

Placé sous le signe de l'austérité, le mercato de l'OM pourrait se conclure avec un transfert d'envergure. Une somme comprise entre 15 et 20 M€ serait allouée au recrutement d'un attaquant.

L'OM y était presque. Il y a quelques jours, le club marseillais a failli s'offrir son attaquant tant désiré, en la personne de Darwin Nunez. Le jeune international uruguayen (21 ans), qui sortait d'une grosse saison à Almeria (16 buts en 30 matchs de D2 espagnole) était emballé à l'idée de découvrir la Ligue des Champions au Vélodrome et un accord sur un transfert était tout proche, avant que le Benfica ne vienne rafler la mise avec un chèque de 25 M€.

Ce montant, à l'heure actuelle, n'est pas dans les cordes des dirigeants olympiens, qui tardent à lancer le cycle des ventes qui permettrait d'assainir ses finances. Frank McCourt aurait d'ailleurs donné jusqu'à l'été prochain pour parvenir à faire de l'argent sur le fameux "trading" de joueurs. En attendant, l'OM doit donc faire avec les moyens du bord, notamment dans sa quête du "grantatakan". Mais il semblerait qu'ils soient tout de même un peu plus importants que prévu.

L'OM peut lâcher entre 15 et 20 M€

Une enveloppe relativement faible, comprise entre 5 et 6 millions d'euros, avait été évoquée il y a quelques semaines. En fait, McCourt serait prêt à investir le triple pour permettre à André Villas-Boas d'obtenir la recrue offensive idoine. D'après L'Equipe, l'entraîneur portugais et son nouveau directeur sportif, Pablo Longoria, avaient convaincu l'Américain de lâcher entre 15 et 20 M€ (selon les bonus) pour recruter Nunez.

Cela n'a donc pas suffi pour résister à l'offensive du Benfica, mais on y voit ainsi un peu plus clair sur les possibilités des vices-champions de France. Les cibles évoquées en Allemagne (Yussuf Poulsen, Lucas Alario, Joel Pohjanpalo), par exemple, paraissent plus accessibles. Mais à l'instar de celle qui menait à Nunez, Villas-Boas et l'OM ont probablement déjà creusé d'autres pistes dans le plus grand secret. Il leur reste un peu plus de deux semaines pour mener à bien l'une d'entre-elles.